Offrir une carte cadeau

  

Les 5 astuces pour réussir une crêpe

In: Recettes Le : Commentaire: 1 Hit: 116

Les 5 principes de base pour réussir une crêpe ou une galette de sarrasin traditionnelle

  1. Le Matériel
  2. Réussir ses pâtes à crêpe salée et sucrée
  3. Savoir tourner ses crêpes
  4. Les matières premières
  5. Des clients affamés

1. Il vous faudra tout d’abord vous procurer le matériel de base du crêpier. C’est-à-dire :

Un Billig : Krampouz bien évidement. Bien culoté, cela ira de soi.

Une spatule métallique de 36cm. Laissez tomber le bois.

Un Rozell plat et certainement pas rond accompagné de son bac. Celui-ci peut sortir tout droit de votre imagination.

Un cul de poule ou un bon vieux saladier des familles.

Une louche numéro 7 pour pouvoir réaliser les 2 types de crêpes.

Un tampon graisseur ou « Gnon » qui peut être fait maison pour moins de 10 Euros.

Matériel crêpier

2. Réussir ses pâtes

Pour les pâtes à crêpe salée, pas de soucis. Pas d’ordre, pas de séquence. Une bonne farine semi complète ou complète de qualité, IGP, produite en France et même en Bretagne. Eau, Farine, Œuf, Sel et un peu de miel et le tour est joué. Pourquoi le miel ? Pour les pressés qui souhaitent une recette de pâte à crêpe facile, rapide et surtout sans repos. En effet, le miel va colorer la galette comme si vous aviez laissé reposer la pâte et le résultat sera très proche de la recette de galette sarrasin traditionnelle. Pas certain que cette astuce se retrouve dans la recette de pâte à crêpe marmiton, ou pas encore. Pas besoin de rajouter de blé. La crêpe sera plus cassante et friable mais aura l’avantage d’être sans Gluten. Car il n’y a pas de Gluten dans la farine de Sarrasin (Blé Noir).

Pour la pâte de froment, c’est une autre histoire. Il y a un ordre à respecter. Le volcan, le cratère, le lait, les œufs, le sucre … un rituel à suivre scrupuleusement.

3. Savoir tourner sa crêpe

C’est peut-être le point le plus délicat car avec toute la volonté du monde, personne ne nait sachant tourner une crêpe. Il y a bien entendu des gens doués, des Zidane du Rozell. Mais il est nécessaire d’apprendre le geste quelque part. Soit vous êtes bretons et je dirais même du Finistère, voir même du Finistère nord car comme tout le monde le sait, la crêpe y est née … et vous avez donc un parent qui va vous transmettre la technique ou alors vous êtes non finistérien, et vous devez certainement avoir des amis qui savent faire, soit vous appartenez au reste et là se pose un véritable problème. Car non, une crêpe ce n’est pas de la pâte grumelée jetée dans une poêle accompagnée d’un vieux beurre rance et doux (oui ça existe du beurre doux), trois bouts de jambon et un œuf a moitié cuit.

Savoir tourner une crêpe

 Une crêpe est faite, construite, modelée sur une billig. Un point c’est tout. Alors formez vous !

4. La matière première

Les crêpes font partie de ces plats qu’on retrouve partout sous des formes différentes. Les burritos, les prata, cheese nan, pancakes, …. Bref partout. C’est un élément simple, confectionné de manière simple. Il est donc inutile et stupide de vouloir économiser sur les garnitures car le prix de revient global restera bas. Laissez libre votre imagination afin de réaliser vos idées de garnitures de crêpes salées. 

On choisit donc ses matières premières avec gout et classe !

5. Des clients

Il est triste de réaliser des crêpes pour soi-même. Il faut les partager en famille ou entre amis afin de se faire critiquer et s’améliorer. Se faire chambrer, se faire titiller car sa crêpe est craz, pas ronde, avec des trous, pas cuite, brûlée …. Bref des défauts qui font que chaque crêpe est unique et qu’il est ridicule de souhaiter industrialiser cet art, car oui, c’est un art. 

Il faut donc des clients en face de vous !

Commentaires

Créé le mardi, octobre 27, 2020 Posted By Jacques Lien de commentaire
tout est dit !!
Showing 1 - 1 of 1 item

Laissez nous un commentaire